Revue de presse

08.06.2017

Le prix des logements en PPE va diminuer

A en croire les experts immobiliers de Credit Suisse, une ère s'achève dans l'immobilier en Suisse.

Après 14 années de hausse, les prix des logements en propriété devraient baisser ces prochains trimestres, conséquence d'une demande qui se tarit.

Le niveau des prix des logements en propriété étant désormais élevé et les exigences en matière de financement se durcissant, nombre de ménages suisses ont dû abandonner leur rêve de posséder leurs quatre murs, écrit jeudi le numéro deux bancaire helvétique dans l'édition du 2e trimestre de son «Moniteur immobilier suisse». Ces deux phénomènes se sont soldés par un recul de la demande.

Dans ce contexte, la stagnation des prix va se poursuivre ces prochains trimestres, anticipe la banque aux deux voiles. Et celle-ci d'ajouter que la récente évolution, compte tenu de l'envol des prix par le passé et des craintes de l'éclatement d'une bulle immobilière depuis 2010, «comble le souhait des régulateurs».

Credit Suisse signale également un ralentissement de l'octroi de crédits hypothécaires. En dépit du bas niveau record des taux d'intérêts, les prêts immobiliers s'inscrivent désormais à un volume inférieur à celui affiché à la fin des années 90, lorsque la longue hausse des prix s'était timidement amorcée.

Fort recul des permis de construire

Alors que les appartements en propriété ont longtemps présenté des hausses plus importantes que les maisons individuelles, cette évolution a touché à sa fin. Ces quatre derniers trimestres, les prix des logements en propriété d'un standing moyen ont sensiblement diminué, tandis que ceux des villas individuelles d'un niveau de finition similaire ont encore légèrement crû.

Credit Suisse explique le phénomène par deux raisons principales. D'une part, la demande s'est orientée vers la périphérie, les prix devenant inabordables dans les centres. D'autre part, les ménages disposant de revenus modestes ne peuvent plus depuis plusieurs années accéder à la propriété.

La diminution du nombre de projets de construction d'immeubles en propriété par étage vient d'ailleurs confirmer le tassement de la demande. Ces douze derniers mois, le nombre de permis de construire attribués pour ce type d'objets a dégringolé de 18% au regard de la période correspondante de l'année précédente.

Source : 20minutes.ch, nxp/ats