Revue de presse

13.06.2016

Les taux hypothécaires sont bas comme jamais

Presque tous les taux hypothécaires se situent à un niveau historiquement bas, selon une étude. Ceux d'une durée de deux ans atteignent en moyenne 1,1% et ceux de cinq ans 1,16%.

Celui qui désire prolonger son crédit hypothécaire profite d'un taux d'intérêt bas comme jamais auparavant, à l'exception de l'hypothèque à taux fixe de 10 ans.

Depuis le début de l'année, les taux hypothécaires ont fortement baissé, a indiqué lundi la plate-forme d'expertise financière Moneypark, qui a mené une recherche sur le sujet.

Presque tous les taux hypothécaires se situent à un niveau historiquement bas, selon cette étude. Les prêts hypothécaires à taux fixe d'une durée de deux ans atteignent en moyenne 1,1%, ceux de cinq ans 1,16%, ceux de sept ans 1,29% et enfin ceux de 15 ans 1,85%. Avec un intérêt annuel moyen de 1%, les hypothèques Libor se trouvent, elles aussi, à un niveau record.

Seuls les prêts hypothécaires à taux fixe d'une validité de 10 ans restent, en moyenne, fixés à 1,53%, avec un plus bas à 1,52%.

Concurrence des assurances

Pour des raisons conjoncturelles, les intérêts devraient à peine augmenter, ce qui explique en partie la situation actuelle selon Moneypark. Autre explication avancée par la plate-forme d'expertise financière: les banques se trouvent de plus en plus en compétition avec les assurances.

Celles-ci augmentent leur présence dans le domaine des hypothèques, car elles ne voient pas d'autres alternatives à leurs investissements. Moneypark conseille aux emprunteurs des hypothèques à long terme ou un mélange entre les hypothèques Libor et un prêt à taux fixe de longue durée.

Taux négatifs

«La Banque nationale suisse (BNS) maintiendra vraisemblablement des taux d'intérêt négatifs encore plusieurs années», poursuit le spécialiste. La situation des propriétaires de maison individuelle, au niveau de leur sécurité budgétaire, est ainsi favorable comme jamais auparavant.

Pour rappel, les taux d'intérêt n'ont pas été aussi bas depuis le début de l'année passée, suite à l'abolition par la BNS du taux plancher de 1,20 franc pour un euro le 15 janvier 2015. Deux semaines après cette décision, les taux étaient alors comparables à ceux d'aujourd'hui.

Source : 20miutes.ch, nxp/ats