Revue de presse

29.02.2016

Possible baisse de 5 à 20% du prix des logements

Certes encore légère, la détente sur le marché de l'immobilier touche désormais aussi les villes et la région lémanique.

Les marchés de la maison individuelle et de la PPE (propriété par étages) connaissent «une accalmie significative» en Suisse, selon Arnaud de Jamblinne, le directeur du fonds immobilier La Foncière. Dans ce contexte, les prix pourraient baisser «entre 5 et 20%» selon les segments.

Cette consolidation observée sur les marchés des villas et appartements s'inscrit dans un contexte d'accès «plus difficile à la propriété», rappelle le natif belge dans une interview diffusée lundi par le quotidien Le Temps. Les exigences accrues en matière de fonds propres, ainsi que les divers tours de vis des autorités, «ont pleinement exercé leurs effets restrictifs».

La demande a diminué «même dans le luxe», précise l'observateur. Par contre, les immeubles de rapport «restent très recherchés par les investisseurs, des caisses de pensions et assurances». En effet, à l'heure où les actions sont très volatiles et où les obligations ont un rendement négatif, «mieux vaut se contenter d'un faible rendement sur des immeubles». Arnaud de Jamblinne constate qu'il «n'y a pas de baisse de prix dans les immeubles de rapport».

En ce qui concerne le marché locatif, le directeur de La Foncière observe une augmentation de l'offre, liée au fait que «de plus en plus de logements sont mis sur le marché». Certes encore légère, la détente - que viennent confirmer les taux de vacances publiés en juin dernier - touche désormais aussi les villes et la région lémanique. Bonne nouvelle pour les locataires: ce phénomène «va se poursuivre».

Source : 20miutes.ch, nxp/ats