Revue de presse

25.08.2015

Prilly : 160 logements projetés à la route de Cossonay

Un projet immobilier grand format est en cours à Prilly. Principalement composé de PPE, il est l’œuvre du bureau CCHE. La Commune y ouvrira une crèche.

Ceux qui circulent sur la route de Cossonay, à Prilly, se sont forcément posé la question: qu’est-ce qui sera construit à la place de la vingtaine de gabarits plantés dans le champ de Corminjoz? Un projet immobilier de grande ampleur baptisé «Les Logis de Prilly».

Menés par Cardis Immobilier et Sotheby’s International Realty, Les Logis de Prilly occuperont une grande partie du champ actuel. Six immeubles identiques seront construits le long de la route de Cossonay, soit 160 logements.

Parmi eux, quatre immeubles de trente appartements seront en PPE, deux en location. Il s’agira de logements allant de studios à des 4,5 pièces.

Côté route, les six immeubles s’élèveront sur cinq étages au-dessus de son niveau. Le futur bus à haut niveau de service (le numéro 9 des TL) s’arrêtera juste devant. Au sud, deux autres étages (le rez jardin et le rez inférieur) seront aussi construits.

Au niveau du rez supérieur, des terrasses privatives relieront les immeubles entre eux. C’est le bureau d’architectes basé à Malley CCHE qui a été choisi pour la réalisation.

De son côté, la Commune installera une crèche sur deux des étages du locatif situé le plus près du centre de Prilly. «J’ai rencontré les médecins prillérans et ils souhaitent y développer un cabinet groupé. Dans le même bâtiment que la crèche», ajoute le syndic de Prilly, Alain Gillièron. Une pharmacie devrait aussi y être ouverte.

Ce nouveau petit quartier, qui pourrait accueillir 350 nouveaux habitants d’ici à la fin 2017, doit encore passer l’épreuve des oppositions. «Il y en a quatre. C’est très peu, si on considère la taille tout de même assez conséquente du projet», relève le syndic. Les autorités ont déjà dialogué avec trois auteurs et rencontreront bientôt le dernier. «Les oppositions portent principalement sur des nuisances liées au bruit, poursuit Alain Gillièron. Nous sommes tout à fait conscients que ce n’est pas rien, ce nouveau quartier. Mais il faut faire avec les possibilités de construction qu’il reste à Prilly, et ce projet respecte ce que prévoyait le plan de quartier.»

La dernière parcelle communale constructible, située au sud de Corminjoz, et donc des Logis de Prilly, fera d’ailleurs bientôt l’objet d’une discussion chez les élus pour décider de son affectation.

Source: 24heures.ch / Image: CCHE Architecture (image de synthèse)