Revue de presse

24.04.2013

Nespresso construit un troisième centre

ROMONT (FR) — La filiale de Nestlé vient d'entreprendre la construction d'un nouveau site. Plus de 200 emplois vont être créés.

Nespresso a entamé jeudi la construction de son troisième centre de production, à Romont (FR). Le site sera opérationnel au premier semestre 2015. Il emploiera alors 200 personnes, avant de porter son effectif à 400 en 2016.

«A terme, le nombre d'emplois pourrait encore augmenter si nous étendons le site comme prévu», a dit lors de la cérémonie de pose de la première pierre Patrice Bula, président de Nespresso et responsable des affaires stratégiques à la maison mère - le géant alimentaire vaudois Nestlé.

«La Suisse offre une main-d'oeuvre hautement qualifiée, essentielle à Nespresso pour gérer la qualité tout au long de la chaîne de valeur», a-t-il ajouté, sur fond du bruit des pelleteuses oeuvrant à quelques dizaines de mètres.

Le fabricant de capsules de café basé à Lausanne consacre plus de 300 millions de francs à ce nouveau site. L'usine, d'une surface au sol de 21'000 m2, vient compléter les deux autres situées à Orbe (VD) et à Avenches (VD).

Bol d'air pour la Glâne

Le syndic de la ville, Roger Brodard, a salué une «journée inimaginable pour Romont il y a encore un an et demi». La venue de Nespresso «apporte un bol d'air frais et un fort vent d'optimisme à Romont et dans la Glâne.»

Jean-Marc Duvoisin, directeur de Nespresso depuis mars, a dévoilé la première pierre symbolique: un grain de café de 70 cm sur 50 cm réalisé par l'artiste fribourgeois Jérôme Berbier avec l'aluminium de 800 capsules. Les participants à la cérémonie ont inséré dans son socle des capsules, une machine à café, un journal du jour et un plan du site.

Le gros oeuvre a débuté en avril, environ un an après l'annonce du projet. «Le site comprenait un arbre, un seul. Un chêne probablement centenaire qui a été conservé et intégré», a noté l'architecte Vincent Aubert.

Les premiers bâtiments seront «hors d'eau» (ouvrages de couverture et d'étanchéité achevés) d'ici à la fin de 2013. Au printemps 2014 arriveront les machines. Des tests de production suivront les mois suivants.

«What else?»

«Quelle chance de pouvoir intégrer Nespresso dans le tissu industriel fribourgeois!», a souligné Beat Vonlanthen, conseiller d'Etat chargé de l'Economie. Il a noté que les habitants de la Glâne pouvaient se sentir un peu oubliés parfois, et que l'arrivée d'un grand groupe était bienvenue pour y stimuler l'emploi.

La première capsule «made in Romont» est pour 2015. «Si j'en achète un jour dans une boutique à Shanghai, j'apprécierai que ces capsules puisse être produites ici», a dit Beat Vonlanthen. Et d'imaginer Georges Clooney foulant le sol de Romont en disant «Fribourg, what else ?».

Nespresso commercialise ses capsules dans presque 60 pays à travers le monde. Actuellement, sur ses 8300 collaborateurs, plus de 2000 travaillent en Suisse.

Ce nouveau site porte à 1 milliard de francs en douze ans l'investissement total de Nespresso dans ses infrastructures de production sur sol helvétique. Quant à Nestlé, il a investi 3,2 milliards et créé plus de 3500 emplois dans le pays entre 2003 et 2012.

Source : 20minutes.ch, ats